Branding & stratégie  & dessin de caractères & photographie
2022 — Musique & Culturel

Hustle mode


Développer l’image de marque et le discours d’un artiste afin de franchir une nouvelle étape.
Périmètre : Positionnement, Narration de marque, Identité visuelle, Photographie, Typographie
Rôle : Directeur de création, Designer, Photographe & Dessinateur de caractères
Typographie : Grand Soir (custom)
Jeune rappeur ayant vécu entre les Hauts-de-Seine et Montréal, il crée, rappe, mixe, et se produit seul. À contre-courant de celui qui cherche la célébrité sans but, il trace son chemin, à la frontière de l’inattendu mais non loin des sentiers battus. Il fait.
Rencontré au hasard d’une séance photo, Soma souhaitait que sa seconde mixtape, Hustle Mode, soit le premier tournant de sa carrière, venant marquer l’affirmation de son identité musicale.

Cette mixtape, sa communication, et la nouvelle direction créative ont pour but de transformer l’exposition et la reconnaissance du Chroniqueur Sale et d’aller chercher de nouveaux médias. L’objectif étant d’avoir les éléments pour qu’il continue à tracer son chemin et de cultiver le lien avec le public, cher aux artistes indépendants.




Affirmer son identité pour créer son territoire

Soma est déterminé à créer en grand, à être unique sans chercher la différence, et à tracer son chemin pour y arriver, car les routes classiques sont bloquées. Le point de rencontre avec sa mixtape se réalise sur l’idée du « Faire pour réussir », car Hustle Mode, tout comme Soma, est celui qui charbonne, qui s’affirme. C’est un projet scénarisé pour faire vivre de grandes émotions.

Le scénario du Grand Soir

Le grand soir, c’est ce moment de chamboulement révolutionnaire, qui voit un ancien monde se faire chasser par un nouveau. Paradoxalement, l’expression est aussi reprise plus factuellement pour exprimer une soirée mémorable, un évènement grandiloquent
fantasmant des époques révolues.

Entre effort du travail et lumière du mondain, s’y dessine un film, mis-en-scène par Soma. Ce coup-ci, il va faire pour réussir, et en grand.






Des codes graphiques de caractère

Rap et écriture sont indissociables, alors pour un artiste qui revendique sa propre voie, il était judicieux qu’il dispose son «écriture», sa typographie sur-mesure. La mixtape étant pensée avec des références cinématographiques, je suis allé puiser dans l’image d’Épinal des salles de cinéma. Il se trouve aussi que film et typographie entretiennent un lien fort, notamment grâce aux génériques et leur mise en forme très identifiable.

Cette typographie, nommée Grand Soir, est inspirée des caractères linéaires en bois du début du XXe siècle, avec leurs finitions grotesques ainsi que des grandes lettres aux aspects mécaniques annonçant les films et leurs stars. Elles étaient alors montées sur les façades des cinémas et utilisées pour attirer le regard des passants.

Utilisée de manière à évoquer à la fois un générique de film et les devantures de cinémas historiques (mais aussi les salles de grands évènements), elle donne le ton de la création.

Le branding en musique reste une affaire de dosage. Il doit rester discret pour que le projet n’apparaisse pas comme un produit, tout en étant assez fort pour faire apparaitre un geste artistique. Avant notre rencontre, Soma avait déjà fixé sa tenue et surtout son casque, très marqués visuellement. C’est pourquoi les codes graphiques restent simples et font appel à des références évidentes comme les covers du label Blue Note avec leur gestion de l’espace et de la typographie. Cette identité graphique vivante et lumineuse est contrebalancé par une direction photo jouant avec le réel et sa dureté plus sombre, empreinte d’un aspect cinématographique très fort avec des rappels couleurs puissants.








©2024 Maxime Saint-Étienne
Contact Linkedin